Les Pays-Bas, le pays du vélo.

 

J’ai pu vérifier la réputation des Pays-Bas, c’est vraiment le pays du vélo. Il y a des pistes cyclables absolument partout, et des vraies pistes cyclables. Les Hollandais utilisent énormément le vélo comme moyen de transport.

DSCN0019

Piste LF1b que j’ai suivi

Le pays est plat ça aide beaucoup. Les pistes sont larges, praticables et bien indiqués. Tous les réseaux des pistes permettent d’aller absolument partout dans le pays avec des panneaux spécifiquement dédiés aux cyclistes.

DSCN0037

Province de la Zélande

De plus, il y a un peu partout des parkings à vélo, et certain avec des prises électriques gratuite.

DSCN0020DSCN0061Parking 

Pour rejoindre les Pays-Bas, après la ville de Brugge, j’ai pris la direction de la ville de Breskens dans la province du Zelande. Une région absolument magnifique entre la Terre et la mer  du Nord. J’ai pris un bateau bus au port de Breskens pour rejoindre la ville de Vlissingen. 

DSCN0010

Port de Breskens

Les Pays-Bas ayant une altitude en dessous de la mer, j’ai emprunté à plusieurs reprises des pistes cyclables sur les digues entre la terre et mer. Et par le barrage anti-tempête Oosterscheldekering, ce barrage permet de protéger les terres de la Zélande de la mer.

DSCN0029

Barrage de Oosterscheldekering

Le 26 avril, j’ai pu assister à la fête du roi de Hollande, fête très importante pour les Hollandais. 

DSCN0057

J’ai suivi la cote de la mer du Nord jusqu’à la ville de Den-Haag (piste LF1b), ensuite direction de l’est vers la ville d’Arnheim (piste LF4a) et son parc naturel de Veluwezoom. Où j’ai eu la chance de voir de très près des vaches sauvages protéger en totale liberté dans la forêt.

DSCN1510

Vache Highland du parc naturel de Veluwezoom

En conclusion, les Pays-Bas est un superbe pays avec des gens très sympas, près a indiqué un autre chemin plus joli. Un pays avec des paysages magnifiques et variés. Un vrai bonheur de voyager dans cette région à vélo. Et de plus, des petits campings absolument partout pour un repos après une bonne journée.

DSCN0002

 A bientôt.

 

De la haute Normandie à la ville de Brugge

Bonjour à tous !

Cet article présente la route entre le pont de Normandie et l’arrivée à la ville Belge de Brugge. Après le pont de Normandie, j’ai pris la direction de la mer via un passage par la ville de Dieppe, puis Criel sur mer avec ses plages de galets.

Criel_sur_mer

Falaise de Criel sur mer

Ensuite, direction le nord, chez les Ch’ti;  par la ville de Berk dans le Nord Pas de Calais au moment d’un championnat de Cerf volant :

DSCN1564

Festival Cerf volant à Berk plage

Je suis arrivé à la ville de Boulogne sur mer par un vent de face et une petite pluie temporaire :

BoulogneSurMer

 La ville de Boulogne sur mer est de départ de la route R1 que je vais suivre jusqu’en Russie. J’ai donc pris le chemin de la frontière Belge via les petits villages de Colembert, Licques, Watten et Wormhout. Les panneaux d’indication de mon parcours, en Belgique  sont réguliers, j’utilise donc très peu ma carte papier. 

Passage à la frontière Belge sous un joli ciel bleu :

Panneau_Frontiere_France_Belgique

 Le lendemain, j’ai enfourché ma monture à pédale et direction la ville Flamande de Brugge qui fait partie du patrimoine mondial. Brugge est un petit Venise à la Belge avec ces canaux et ces monuments du moyen-âge. 

 DSCN1585

 

La ville conserve des portes d’entrée militaires magnifique :

DSCN1584

  J’ai quitté la Belgique après seulement deux jours, pour la direction des Pays-Bas, le pays du vélo.

A bientôt.

Du départ au pont de Normandie.

Bonjour à tous !

Cet article présente la route entre ma première journée de mon long voyage et l’arrivée au pont de Normandie. La première journée a été sous une petite pluie Bretonne. Je suis passé par la ville d’Evran avec ses magnifiques écluses sur la Rance.

Canal_Evran

Canal Evran

Ensuite j’ai pris la direction du Mont Saint Michel. 

Mont Saint Michel
Mont Saint Michel

Mont Saint Michel

Voie verte de Normandie dans la brume matinale :

VoieVerte_Normandie

Le lendemain, j’ai remis les cinq sacoches sur le vélo, et direction la Suisse Normande (porte bien son nom). Les paysages sont superbes, des belles descentes d’environ 20 km le long de la rivière noireau, et bien sur des petits cols à monter.

DSCN0152

Suisse Normande

Passage par la ville d’Honfleur près de l’estuaire de la Seine, juste avant le pont de Normandie :

Honfleur_1

Ville d’Honfleur

J’ai traversé le pont de Normandie, celui-ci est équipé d’une piste cyclable peu large, d’une longueur d’environ 2 km.

panneau_pond_normandie

 La traversée demande beaucoup d’attention, par le fait de la proximité des voitures et du vent.

Pond_normandie

Pont de Normandie

A la fin du pont, un péage payant pour les voitures, mais bien sur gratuit pour les vélos.

peage_pond_normandie

Péage du pont de Normandie

A bientôt.

 

Le grand départ !

Le grand jour est arrivé!

Aujourd’hui, c’est le départ de mon grand voyage à vélo. Le début d’une aventure unique, d’un projet, d’un défi à relever. Environ 60 km par jour pendant 12 mois, soit 5 à 6 heures de pédalage.

J’entame mon périple en direction du nord à travers l’Ille et vilaine pour rejoindre dans quelques jours la ville de Boulogne-sur- Mer.  Cette ville est de départ de la route européenne  R1, piste cyclable européenne allant de Boulogne-sur- Mer à  Saint-Pétersbourg en Russie.

Mon vélo est prêt à partir avec bien entendu mon compteur  kilométrique  à zéro :

Velo_ChargerCompteur

Mes cinq sacoches, plus ma tente ont un poids total de 25 Kg. Le vélo avec les portes bagages : 17 kg. Soit un total de 42 kg sans la nourriture et l’eau. L’organisation de mes sacoches est la suivante :

  • Sacoches avant : alimentation, popote, réchaud, outils et pièces de réparation pour le vélo.
  • Sacoches arrière : vêtements, matériels électroniques, affaire de toilette, affaires de couchage, pharmacie, guides et cartes.
  • Sacoches guidon : carte, appareil photo, GPS, batteries, téléphone, carnet de notes et crayon.
  • Sac arriéré : tente, tapis de sol et affaires de pluie.

Avant ce départ, j’ai consacré un  mois complet pour finir  mes préparations pour ce voyage au long cours :

  • Vérification de tout mon matériel avec une check-list,
  • Pesage de toutes mes sacoches,
  • S’exercer à la mécanique vélo,
  • Tester ma nouvelle tente,
  • Finir les papiers administratifs (banques, impôts, …),
  • Finir les vaccins,
  • Attendre la réception de mon visa Russe (reçu il y a seulement 3 jours)
  • Entrainement.

En route !

Informations sur la route R1 :

http://www.euroroute-r1.de/ & http://www.r1-radweginfo.de/