Archives de catégorie : Vélo Voyage

Les applications Android utiliser

J’utilise pour mon voyage a vélo un  smartphone Android avec différentes applications :

  • Be On Road : application GPS avec l’avantage d’avoir la possibilité de télécharger des cartes du monde entier. Je peux donc avoir les cartes hors lignes, n’ayant pas internet constamment.
  • MapsWithMe : cartes hors ligne, permet de compléter les cartes inexistence de Be On Road, notamment la carte de la Chine.
  • Google Traduction : traduction dans toutes les langues avec la possibilité de fonctionner en mode hors ligne.

Arriver en Sibérie, par le transsibérien.

Je suis arrivé en Sibérie dans la ville de Krasnoyarsk (Russie), après un voyage de plusieurs jours dans le mythique train ”Rossiya”. Le seul train qui parcourent entièrement la ligne transsibérienne.  Le Transsibérien est une voie de chemin de fer de 9288 km relient la ville de Moscou à Vladivostok, la plus longue ligne du monde. 

Trans-Siberian_railway_map

Source : wikipédia

Je suis donc partie de Moscou pour prendre le train en direction de Krasnoyarsk.

DSCN0007Voiture n°13, Moscou – Vladivostok

J’ai voyagé en 3ème classe, quatre lits dans un compartiment ouvert.

hh

3ème classe, platskartny

Pas simple de mettre un vélo dans les trains Russes.

DSCN0001

Chacunes des voitures du train, il y a :

  • Des toilettes,
  • Une vente de boisson, gâteaux, café, …
  • Prises électriques,
  • Une provodnitsa, une dame qui s’occupe du contrôle des billets, nettoyage de la voiture, toilettes, ventes boissons. Ils y a une provodnitsa pour chaque voiture du train. Disponible nuit et jours.
  • Un samovar présent dans chaque voiture, permet d’avoir de l’eau chaude à volonté gratuitement.

samovarSamovar

Je continue mon voyage à vélo en direction du Lac Baïkal. Le train ma permit de ne pas arriver en hiver en Sibérie, aujourd’hui il fait 24°C.

A bientôt.

Arriver à Санкт-Петербу́рг !

Après plus de 2 mois de voyage, je suis arrivé à Saint-Petersbourg (en Russe : Санкт-Петербу́рг) en Russie.  Maintenant direction la Sibérie, pour continuer mon voyage à vélo. Pour cela, je vais prendre le train pour Moscou puis le transsibérien pour arriver en fin de semaine prochaine à la ville sibérienne de Krasnoyarsk; comme prévu à mon itinéraire.

DSCN0017

A partir de Krasnoyarsk, je reprendrai le vélo pour la direction du plus grand lac d’eau douce du monde , le lac Baïkal.  Cette partie fait un peu plus de 1000 km.

 

A bientôt, en Sibérie.

Les Pays-Baltes à vélo

Cet article présente ma traversée à vélo des trois pays Baltes. Les pays Baltes désignent les trois pays de la mer baltique, la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie.

De Kaliningrad à La Lituanie

Je suis arrivée en Lituanie par la magnifique petite station balnéaire de Nida. De Nida à Klaipéda j’ai roulé vent de face sur une piste cyclable plate entre forêts de pins et dune de sable blanc.

 DSCN0017Piste cyclable entre Nida et Klaipéda

Arriver à l’embouchure de l’Isthme de Courlande, un petit bateau gratuit permet de rejoindre la ville de Klaipéda. Je quitte l’Ishme de Courlande pour la direction de Liepaja, en suivant la cote pour prendre le chemin de la Lettonie.  

Lettonie

Arrivée en Lettonie, c’est le changement, il n’y a plus de panneau d’indication de la route R1. Plus aucune indication de piste pour vélo. J’ai donc suivi les routes secondaires, parfois leur état m’oblige à prendre des routes plus passagères. Les routes secondaires étant parfois des chemins de sable, avec mon vélo chargé, impossible d’avancer dans du sable fin. Obligé de pousser le vélo pour pouvoir avancer. 

Ensuite direction, la capitale de la Lettonie, la ville de Riga, dont le centre historique d’un style art nouveau est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le long de la route, je ne suis pas seul, de nombreuses cigognes m’accompagnent.

DSCN0130Centre de Riga

L’Estonie

Je suis arrivé en Estonie par la ville frontalière de Valga. Le changement a été radicale. De nombreux panneaux d’indication pour les différentes routes cyclable européenne, et bien sur un panneau pour la route R1.

DSCN1517

Panneaux d’indication à Valga (Estonie)

En Estonie de nombreuses maisons sont construite en bois et parfois en fuste. Le fuste est une construction de rondins empilés, comme cette maison.

DSCN1520Maison en fuste

L’Estonie est un pays constitué à presque 50% de forêt. L’Estonie donne un droit d’accès à la nature à tous, ceci permet de pouvoir camper partout hors des villes et des endroits qui indiquent une interdiction. De nombreux espaces de campement gratuits sont mit a disposition de tout le monde. Avec des toilettes sèche, du bois, une poubelle, une table et un endroit pour faire du feu.  

DSCN1521Bois pour faire un feu

L’Estonie est le pays du Wifi, de nombreuses villes/villages sont équipées de Wifi en libre accès.

DSCN1518Zone wifi libre dans l’entrée d’un petit village

La route R1 m’a ensuite dirigé vers la seconde ville de l’Estonie, la ville de Tartu, principale ville intellectuelle et culturelle de l’Estonie.

Ensuite, j’ai longé un des plus grands lacs d’Europe, le lac Peïpous situé entre l’Estonie et la Russie, passage par des petits villages de pécheurs avec des maisons en bois.

DSCN1513 Lac Peïpous de 3 500 km2

Arrivée à Narva

Passage obligé pour aller en Russie, Narva, une des plus grandes ville d’Estonie. Ville frontalière entre l’Estonie et la Russie. Le fleuve du même nom, sépare la ville de Narva de la ville Russe de Ivangorod(en Russe Ивангород). Narva est à 95 % russophones provenant la plupart de l’immigration de l’URSS, de nombreux panneaux sont donc traduits en cyrilliques.

Narva

Forteresse d’Ivangorod face à Narva

 J’ai donc continué mon chemin vers le contrôle frontalier pour rejoindre la Russie. Un nouveau tampon sur mon passeport, un petit papier a remplir en cyrillique (traduit aussi en Anglais, heureusement), et en route pour la Russie.

J’espère que vous avez revissé votre alphabet cyrillique !

En conclusion, les pays Baltes ont été plus difficiles que les pays que j’ai traversés précédemment, par la mauvaise qualité des routes secondaires. Mais de magnifique paysage.

A Bientôt, en Russie.

Bilan du deuxième mois.

Bilan après deux mois de voyage à vélo :

  • Vitesse moyenne : 14.95 km/h
  • Vitesse max : 45.88 km/h
  • Kilomètre max en une journée : 109.31 km
  • Distance moyenne en une journée : 69.49 km
  • Nombres de crevaison : 0
  • Problème vélo : RAS
  • Nombres de nuit sous la tente : 58

Mise à jour du matériels.

altitude

A bientôt.